Les plages du sud

Aujourd’hui nous quittons notre splendide villa dans la jungle après avoir reçu de gentils cadeaux de la part des enfants de la villa (de délicieux pancakes fourrés au miel et à la noix de coco et de jolis bracelets).

Et aujourd’hui, samedi, c’est jour de marché alors, Ruwan nous conduit dans un marché local, le Walasmulla market.
Le temps d’une descente de voiture et nous faisons un grand bon en arrière dans le temps, au temps des marchés de notre enfance. Les magnifiques étals colorés de légumes, de fruits, d’épices régalent nos yeux. La pesée se fait sur des balances datant de la fin du 19 ème siècle. Les marchands hèlent les passants en criant leurs promotions du jour. Enfin, on suppose que c’est cela car tout se passe en cinghalais et que nous ne comprenons rien au cinghalais… Nous sommes les seuls touristes dans une zone ou peu de personnes parlent anglais, alors beaucoup cherchent notre regard en nous souriant. C’est un très grand et très beau marché!

Sur le chemin vers le sud, les rizières défilent sous nos yeux. Les paysages ont comme un petit air de Bali.

Mirissa est notre première destination balnéaire du séjour au Sri Lanka. Elle est située tout au sud de l’île. Ruwan nous indique que les plages sont dangereuses ici et qu’il vaut mieux attendre Una Watuna pour se baigner sans danger.
Cependant, le temps se gâte, la pluie s’abat sur nous et c’est juste en sortant un orteil de la voiture que nous allons visiter la côte sud du Sri Lanka…
Dommage, parce que les plages ont l’air belles mais les guides n’ont pas menti. Août, c’est le mois de la mousson dans le Sud et l’Ouest du Sri Lanka!

La station de Welligama est réputée pour ses écoles de surf.

A peine sortis de la voiture que des jeunes doux dingues nous demandent si on va aller surfer parce que les vagues sont cool aujourd’hui…

Vu le temps, je crois que nous allons passer notre tour…
Un peu avant Unawatuna, à Hikkaduwa, nous apercevons des échasses plantées dans l’eau.

Il s’agit des Stilt fishermen. La pêche traditionnelle sur échasses nécessite beaucoup d’habileté et d’équilibre. Un poteau vertical avec une barre transversale attachée est intégré au fond de la mer. La barre transversale permet aux pêcheurs de s’asseoir à quelques mètres au-dessus de l’eau, ce qui crée un minimum d’ombres sur l’eau et, par conséquent, une perturbation minime, voire nulle, de la vie marine. Les pêcheurs échasses utilisent ensuite une canne pour ramener des harengs et des petits maquereaux qu’ils ramassent dans un sac attaché au poteau ou à la taille.
Mais aujourd’hui, avec ce temps, les pêcheurs montent davantage sur leurs échasses pour la photo que pour la pêche…

Rien à faire, à part manger et se tremper les pieds, nous ne pourrons pas vraiment profiter de notre après midi de plage à Unawatuna.

Nous filons donc directement à la Templeberg Villa, à environ 5 kilomètres. Nous serons les seuls invités ce soir puisque l’autre famille ayant réservé a finalement annulé. Nous sommes donc surclassés dans deux immenses suites de cette propriété de famille néerlandaise, construite il y a 150 ans. Ici, comme dans notre villa précédente, nous sommes entourés par la nature luxuriante. Les arbres sont peuplés d’oiseaux et de singes. Les frangipaniers sont sublimes. La piscine est immense. Bref, un petit havre de paix et de tranquillité à quelques kilomètres de Galle (que l’on prononce Golle).

Nous passerons la fin d’après-midi à Galle.

Galle a été conquise par les portugais à la fin du 16ème siècle, a connu son apogée avec les hollandais avant de finir aux mains des anglais qui la délaissèrent pour Colombo…
La ville est une jolie ville fortifiée de bord de mer, dans laquelle architectures hollandaise, portugaise et asiatique se mélangent. Pendant 2 siècles, sous la domination hollandaise, Galle a été le port principal du pays, un port très important pour le commerce avec l’Asie. 
Le tsunami de 2004 a dévasté la ville (à l’exception du fort qui a résisté). Depuis, les dégâts ont été réparés et Galle a retrouvé tout son charme.

Aujourd’hui, en se baladant parmi les ruelles remplies de petites boutiques, restaurants, Galle donne l’impression d’être un petit coin d’occident au milieu du Sri Lanka

Clémentine dénichera dans l’un de ces jolis magasins le petit short et le petit haut « trop beaux » pour cette fin d’été…


Nous passerons la soirée dans un ancien hôpital néerlandais, transformé en restaurant, sur le fort de Galle, le Hammock Café Restaurant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.